Progeronia bruntrutense – une nouvelle ammonite du Kimméridgien ajoulot
Daniel Hêche

Les travaux de construction de l’autoroute A16 ont permis de mettre au jour de nombreux fossiles,  de procéder à de nouveaux levés de terrains détaillés en Ajoie et de publier les résultats des études scientifiques. Parmi les nombreuses ammonites découvertes, une nouvelle espèce provenant du Membre de Courtedoux a été décrite et baptisée Progeronia bruntrutense.

 

Découvertes belles et particulières faites dans les montagnes glaronnaises
Chäp Bäbler

Grâce à l'hiver 2013/2014 pauvre en neige, j'ai pu faire les premières découvertes de cristaux à la mi-mars 2014 déjà. Bien sûr que ce « grâce » est certes impopulaire dans certains milieux mais je ne me penche ici que sur l'activité de recherche des minéraux. Monter jusqu'à la fissure en skis puis redescendre le soir avec un sac à dos rempli – voilà un combiné idéal entre randonnée à skis et prospection.

 

Gladite, krupkaïte, paarite et salzburgite : 4 nouveaux sulfosels pour le Binntal
Stéphane Cuchet, Dan Topa

Sur la découverte de sulfosels (cosalite, gladite, krupkaïte, paarite et salzburgite), dérivés de la série de la bismuthinite-aïkinite, au Wannigletscher - en présence d’or natif - et au Chummibort, Binntal, VS, CH.

 

Falottaïte (MnC2O4.3H2O) – un nouvel oxalate des Alpes suisses
Stefan Graeser und Walter Gabriel

Le spectaculaire minéral falottaïte a été découvert en été 1977 par l’étonnant cristallier grison Walter Cabalzar dans la vieille mine de manganèse de Falotta. L’intérêt principal de Walter Cabalzar se portait plus particulièrement sur les minéraux des carrières de manganèse abandonnées de l’Oberhalbstein (notamment Falotta et Parsettens), où les dernières tentatives d’extraction du manganèse ont encore eu lieu pendant la deuxième guerre mondiale. Depuis lors, ce sont surtout les cristalliers et les amateurs de minéraux qui se sont intéressés à ces anciennes exploitations minières. Voici un rapport sur l’évolution compliquée du minéral falottaïte.

 

Argentobaumhauerite
Thomas Raber

Pour le collectionneur, les sulfosels à arsenic et plomb du groupe de la sartorite sont un vrai casse-tête. Ils sont tous gris acier à noirs, prismatiques et tous possèdent en outre une striation plus ou moins prononcée dans la direction de l’allongement. On a certes établi par le passé des critères d’identification visuelle comme p.ex. des faces et des arêtes arrondies pour la baumhauerite ou une striation très profonde, résultant en un empilement apparent de plaquettes, pour la liveingite, mais des résultats obtenus ces dernières années lors d’investigations par diffraction de rayons X ont révélé que toutes ces caractéristiques n’étaient que peu ou pas fiables du tout.

 

Un géologue suisse honoré en Russie
Pierre Perroud

Le 5 septembre 2014 une plaque commémorative a été installée sur un sommet de l'Oural dans le Massif du Konjakovskii en l'honneur du professeur de l'Université de Genève Louis-Claude Duparc (1866-1932) qui fut un pionnier dans l'exploration, l'étude et l'exploitation des gisements platinifères de l'Oural. Une équipe russo-suisse s'est rendue sur ce sommet communément appelé Duparkov Kamen. Il se trouve dans le Massif du Konjakovskii Kamen, au nord de l'oblast de Sverdlovsk. On y accède depuis les bases touristiques du Konjakovskii ou de la Serebrianka, situées entre Krasnotourinsk et Kytlym.

 

> Abonnez-vous

 

INFO

Actuel
Expositions
Comité central
Sections
Enigme

 

© 2017 SVSMF - ASCMF
Joomzilla.com